Conseils pratiques pour bien choisir son modèle de cocotte

cocotte

Publié le : 04 octobre 20224 mins de lecture

Se déclinant en plusieurs types et modèles, la cocotte est un indispensable à avoir dans sa cuisine. Elle permet de concocter différentes recettes. Grâce à son fonctionnement à l’étouffée, l’équipement garantit des cuissons authentiques et simples. De la cocotte en terre cuite à la variété autocuiseur, les déclinaisons sont largement variées.

Le type de plat et le nombre de personnes

Selon le type de plat à cuisiner, il faut choisir la bonne forme de cocotte. Celle-ci vous permet de préparer différents repas. Les types de cocottes en format ovale sont les modèles les plus classiques proposés sur le marché. Polyvalents, ils s’avèrent pratiques pour cuire des rôtis, des grosses pièces de viande, des poissons, des volailles et des plats mijotés. La cocotte ronde est plus originale. Elle permet notamment de préparer des repas mijotés traditionnels comme le navarin d’agneau, la blanquette de veau et le bœuf bourguignon. Dotées de design moderne, les cocottes rectangulaires et carrées sont esthétiques. Elles apportent une touche contemporaine à votre cuisine. Les types de cocottes sont largement variés. Pour trouver l’ustensile qui répond le mieux à vos besoins, considérez le nombre de personnes qui compose votre foyer (2, 3, 6, 10 personnes, etc.). La contenance de la cocotte doit correspondre à la quantité de repas à cuisiner au quotidien. Choisissez un modèle de grande capacité si vous recevez souvent des proches.

La compatibilité et le matériau de la cocotte

La compatibilité des cocottes est un détail à bien considérer dans le choix de l’ustensile. Robustes et adaptés à tout type de feux, les modèles en fonte sont très appréciés pour leur polyvalence. Ils sont compatibles aux cuisinières à gaz, aux plaques à induction, vitrocéramiques et électriques traditionnels. Veillez cependant à chauffer progressivement la cocotte pendant la cuisson. Si vous utilisez une plaque à induction, évitez d’activer la fonction booster. Pensez plutôt à un préchauffage (environ 5 minutes) au tiers de la température maximum. Les cocottes sont disponibles en plusieurs matériaux, pour ne citer que l’argile, la céramique, la fonte et la terre cuite. Chaque matière a ses propres atouts et limites. La cocotte en fonte émaillée est résistante. Hygiénique, l’émail évite le phénomène d’oxydation et la rouille. Il facilite le nettoyage de l’ustensile. Ce type de cocotte permet de réaliser différentes textures de plats (frites, mijotées, rôties, braisées, etc.). Il même compatible avec une cuisson au four.

L’aspect esthétique de la cocotte

Outre leur commodité, les cocottes peuvent parfois servir de plats de présentation au centre de la table, d’où l’importance de l’aspect esthétique. L’ustensile doit s’adapter à l’ambiance déco de la cuisine. Reprenant le design traditionnel, les teintes classiques comme le noir, le rouge foncé et l’orange flammé restent intemporelles. Pour une ambiance gaie, privilégiez des coloris originaux à l’instar du beige argile, du vert sauge et du jaune moutarde. L’intérieur d’une cocotte est souvent de couleur blanche ou noire. La première facilite la préparation des repas. Elle permet de surveiller le contenu de la cocotte pendant la cuisson. La cocotte avec un intérieur noir limite la visibilité des taches dans la marmite. 

Plan du site